La séquence de rêve de Lévis est terminée ! À leur 16e match de la saison, les Monarques se sont inclinés pour une première face à l’Attak de Gatineau. Les deux formations se sont néanmoins séparé les honneurs d’un programme double disputé samedi dernier au stade Georges-Maranda.

Gatineau 8 – Lévis 5


La pluie ayant fait des siennes toute la matinée, l’organisation des Monarques de Lévis a travaillé fort afin de rendre le terrain praticable.

Dans un premier match qui a débuté avec une heure de retard. Gatineau profite du manque d’intensité de Lévis pour frapper tous les tirs s’approchant de la zone de prises. En 5e manche, l’Attak chassera d’ailleurs le lanceur adverse au terme d’une poussée de 5 points. Les visiteurs disposaient alors d’une avance de 7-0.

N’ayant pas l’habitude de tirer de l’arrière, les Monarques ont bien tenté de revenir dans la partie. Les 5 points (pour seulement 3 coups sûrs) de Lévis seront toutefois insuffisants.

En offensive, Martin Courchaine (1 double), Vincent Hamon (1 simple, 1 double) et Nicolas Hamel (2 coups sûrs) ont tous produit 2 points pour Gatineau.

Le lanceur gagnant a été le partant de l’Attak, Zakary Gignac, lui qui n’a accordé aucun point mérité en 5 manches de travail. D’autre part, un seul des 7 points permis par Simon Bédard n’était mérité.


Gatineau 9 – Lévis 10


Malgré une fiche dorénavant entachée d’une défaite, les locaux n’ont toutefois pas baissé les bras. Le 2e match a été nettement plus serré et, après de nombreuses situations d’égalité, les Monarques l’ont emporté 10-9.

En 2e manche, les spectateurs présents ont été témoins d’un superbe double jeu. Jérôme Duchesneau a relayé directement de son gant la balle vers le joueur d’arrêt-court, tout en passant derrière son dos.

Duchesneau s’est également illustré en offensive, lui qui a réussi 3 coups sûrs (dont un double) en 4 présences au bâton. Pour Gatineau, Gabriel Lacroix (1 simple, 1 double), Tristan Paris (2 doubles) et Alex Asselin (1 double, 2 points produits) se sont tous signalés dans la défaite.

Le lanceur gagnant a été celui qui a terminé la partie, soit Alexandre Laprise. Laprise a d’ailleurs amassé 2 retraits sur des prises dans la dernière manche.



* Crédit pour les textes : Louis Boisclair 


Source: Jonathan Gagnon

Social