C’est par un mardi de grande chaleur que les Athlétiques de Sherbrooke recevaient les Condors de Charlesbourg au stade Amédée-Roy.

Charlesbourg 11 – Sherbrooke 0

Les Condors  ont complètement dominé la première manche de ce programme, l’emportant par le large écart de 11-0.

Charlesbourg a fait mal à ses adversaires dès la 2e manche, alors que 4 coups sûrs, dont le simple doublement productif d’Anthony Sirois, ont généré 3 points.

La poussée de 8 points réussis par les visiteurs en 5e manche a aussi fortement contribué à ce gain. Cette période fut marquée par de nombreux coups sûrs opportuns, mais aussi 6 buts sur balles fort coûteux. Marc-Antoine Bérubé, Thomas Boutet, Félix Pelletier, Anthony Verret ont tous participé à cette récolte avec 2 points produits chacun. Frédéric Morneau-Vaillancourt, Jérémie Roy et Samuel Sirois-Paradis ont aussi amené de l’offensive pour les Condors.

Le lanceur gagnant, Jonathan Beaumont (5 retraits sur des prises), n’a accordé que 2 coups sûrs en 4 manches au monticule. Félix Villeneuve est venu compléter le travail en préservant le blanchissage des siens. Malgré sa défaite, Julien Houle avait tout de même bien fait puisqu’un seul coureur a atteint les sentiers lors de ses 3 dernières manches de travail.


Charlesbourg 5 – Sherbrooke 6

Après deux manches sans point, c’est le triple de Maxime Dumas qui vint causer la première percée offensive dans cette seconde partie. Dumas est ensuite venu marquer le premier point grâce à une frappe d’Anthony Verret.

Les Athlétiques ne se laissent toutefois pas faire. L’équipe locale y va plutôt de 4 points en 3e manche. James Grondin et Jérôme Léveillée génèrent un point chacun, puis une erreur du receveur des Condors permet à 2 autres coureurs de venir compter. Le pointage est à ce moment de 4-1 pour Sherbrooke.


Les joueurs de Charlesbourg y vont à leur tour d’une réplique dès la 4e manche. Jonathan Beaumont et Verret (ses 2e et 3e points produits du match) mettent d’abord la main à la pâte. Un mauvais tir du lanceur Raphaël Reiz permet même à Samuel Sirois-Paradis de placer les Condors en avance.

C’est donc lors de la 7e et dernière manche que le tout se décida. Sherbrooke avait alors le gros bout du bâton puisque Charlesbourg n’avait pas été en mesure produire à la demi-manche précédente. La menace débute lorsque Philippe Dion atteint le premier coussin grâce à un but sur balle. Avec ces 2 coureurs sur les sentiers, Léveillée capitalise de brillante façon avec un triple au champ droit, offrant par le fait même la victoire à son équipe.


* Crédit pour le texte : Marie-France Dupuis



Source: Jonathan Gagnon


Partenaires

Rêvez Grand
Biron
Politique d'intégrité FR
Politique d'intégrité EN
Rêvez Grand
Biron
Politique d'intégrité FR
Politique d'intégrité EN
Rêvez Grand
Biron
Politique d'intégrité FR
Politique d'intégrité EN

Social