Gatineau 1 – Lachine 4

Les visiteurs ont profité d’une balle passée pour être les premiers à l’inscrire au pointage. Toutefois, les A’s n’ont pas mis de temps à répliquer, alors que Mitchell Silver a produit l’un des 2 points de Lachine dans la demi-manche suivante.  
 
Silver a frappé de nouveau en 6e manche. Son simple a permis à Antoine Gervais  d’obtenir son second point marqué de la partie. Mosha Moreau-Côté a aussi claqué un double productif qui a scellé l'issue de la rencontre. Alors que les joueurs Gatineau n’ont récolté aucun point produit, Martin Courchaine, Benjamin Gerard et Mikaël Clément ont réussi les seuls coups sûrs de l’équipe (tous des simples).
 
Venu relève lors de la 6e manche, Gabriel Morin n’a donné aucun point durant le reste du match. Il a d’ailleurs été crédité d’une partie sauvegardée, alors que Patrick Lalonde
(5 manches lancées, 1 point mérité, 6 retraits au bâton) a été le lanceur gagnant. Malgré sa défaite, Cédrik Pellerin (5 manches lancées, 3 points mérités, 4 retraits au bâton) s’est démené à de nombreuses reprises pour garder l’Attak dans le coup.

Gatineau 3 – Lachine 4

Dans le deuxième match de la journée, Lachine a bien commencé la rencontre en produisant un point (ballon-sacrifice de Patrick Lalonde). Gatineau réplique toutefois de brillante façon. Les visiteurs y vont à leur tour de ballons-sacrifice (Alexandre Sabourin et Cédrik Pellerin) pour alimenter une poussée de 3 points. En fin de 4e manche, le double de Sébastien Léger vient réduire l'avance de l’Attak à un seul point.

C’est en 7e manche, alors que Gatineau mène toujours de 3-2, que tout se joue. Après que Davide DeMarco, releveur pour les A’s eut retiré ses opposants dans l’ordre, Lachine amorce la demi-manche avec un double de Daniel Dufour. Par la suite, on décidera d’offrir des buts sur balles automatiques à Lalonde et Mitchell Silver. Les sentiers sont alors remplis pour Samuel Roch, et celui-ci en profite pour expédier la balle au champ droit. Dufour et Lalonde croiseront le marbre sur cette séquence pour donner une victoire in extremis aux A’s. 




Source: Jonathan Gagnon

Social