Le soleil était de retour en fin de semaine. Voici votre résumé du samedi 8 juin 2019.

D1 Estrie/Richelieu-Yamaska vs Saguenay D2 (match #1)

Dès midi, on entame les hostilités au parc Richard Desmeubles avec le premier match du duel entre D1 Estrie/Richelieu-Yamaska et D2 Saguenay, deux équipes avec un classement similaire. Avec les performances de deux bons partants, l’offensive a pris un certain temps avant d’enclencher la machine. C’est Émile Tremblay qui a débuté au monticule pour Saguenay, en lançant 6 manches et en retirant 5 frappeurs sur des prises. De l’autre côté, Erick Foy était le lanceur partant pour Estrie/Richelieu-Yamaska. Il a bien fait le travail en accordant 4 coups sûrs en 4 manches et 2/3. Pour les frappeurs, ce n’est qu’à la fin de la 4ème manche que l’on peut voir les premiers 2 points, inscrits par Saguenay. Début de 7ème manche, c’est maintenant 2-1 pour Saguenay, mais grâce à 2 coups sûrs consécutifs, les deux équipes sont maintenant à égalité. Pierre-Olivier Perreault vient en relève pour Estrie/Richelieu-Yamaska en fin de 8ème manche. Malgré avoir retiré un frappeur sur des prises, il accorde un double à Alexandre Munger, qui fait gagner Saguenay sur un fameux « walk-off ». William Bradette-Paris s’est le plus distingué en produisant 1 point et en finissant la partie comme lanceur gagnant. Il accordé que 2 coups sûrs en 2 manches de travail. Saguenay gagne la première partie du duel 3-2.

D1 Estrie/Richelieu-Yamaska vs Saguenay D2 (match #2)

Logan Simard était le lanceur partant pour Saguenay, mais n’a pas réussi à faire le travail en 1 manche et 1/3 de jeu. On a senti dès le début que Estrie/Richelieu-Yamaska a mal digéré la défaite du premier match. Dans les 2 premières manches, ils réussissent à inscrire 7 points sans réplique sur 9 coups sûrs. Cette dégringolade offensive continue lors des manches suivantes, où ils ajoutent 4 points pour porter la marque à 11-0. Trop peu trop tard pour Saguenay qui inscrit leurs premiers 3 points de la rencontre en fin de 5ème manche. Yohann Yeo était le lanceur partant pour les visiteurs qui a obtenu la victoire en lançant correctement 5 manches et en enregistrant 4 retraits sur des prises. Samuel Archambault s’est le plus démarqué à l’offensive pour les visiteurs. Il a produit 4 points sur 3 coups sûrs. Au total, 10 lanceurs ont été utilisés lors cette rencontre à sens unique.

D1 Montréal vs D2 LLL (match #1)

Un 2ème programme double avait lieu au parc Champigny, qui opposait Montréal contre 3L. Grâce à un simple, un vol de but, une erreur et un autre coup sûr, le 3L inscrit le premier point de la rencontre en fin de première manche. En début de 5ème manche, c’était 2-0 pour le 3L, mais Montréal a réussi à enregistrer 2 points grâce à une erreur et 2 coups sûrs. Sébastien Espin était le lanceur partant pour Montréal. En fin de 5ème manche, il était toujours en poste et a échappé la victoire en mettant 2 frappeurs sur les sentiers grâce à 2 buts sur balle, qui a fait produire le dernier point du match, portant la marque à 3-2. Zachary Duranleau était le partant au monticule pour le 3L. En plus de se faire créditer la victoire, il s’est distingué en retirant 5 frappeurs sur des prises en 5 manches de travail. Nathan Blais est venu en relève pour compléter les 2 dernières manches. Le 3L se sauve finalement avec la victoire par la marque de 3-2. Lors de ce match, Jérémy Raymond du 3L a produit 2 points sur 2 coups sûrs.

D1 Montréal vs D2 LLL (match #2)

Une autre partie à chaud pointage, où la rencontre s’est décidée au tout début de la 7ème manche. Rocky Jr. Mancini était le lanceur partant pour Montréal. En 3 manches de travail, il a accordé 2 points et a retiré 4 frappeurs sur des prises. Du côté des receveurs, Zachary Leduc a commencé la partie en tant que lanceur. Il a accordé 3 points sur 3 coups sûrs lors de sa présence au monticule. En fin de 4ème manche, 3 simples de Alexandre Ferland, Maxime Fortin et Zachary Duranleau ont fait produire 2 points pour établir la marque à 4-3 pour le 3L. Par contre, c’est en début de 7ème manche que le vent a changé de côté pour Montréal. Un double a fait produire le premier point et une erreur a fait produire l’autre. Le 3L n’a pas plus rétorqué et Montréal se sauve avec une victoire par la marque de 5-4. Le lanceur de relève Harold Bautista se fait créditer de la victoire. Malgré un total de 8 erreurs durant la partie, Zachary Lavigne s’est bien distingué pour les visiteurs. Il a croisé le marbre à 2 reprises en plus de frapper deux balles en lieu sûr. Il a aussi fini la partie en tant que lanceur pour décrocher la sauvegarde.

D2 Charlesbourg vs D2 Gatineau (match #1)

La 1ère partie du 3ème programme double de la journée s’est déroulée à sens unique pour Charlesbourg. Dès les premières manches, les visiteurs ont pris les devants rapidement. Ils ont inscrit 4 points, dont 1 point sur un ballon sacrifice de Jean-Michel Lussier. C’était 4-0 lors de la 3ème manche. Tout au long de la rencontre, Gatineau a eu de la difficulté à mettre des points sur le tableau. Pour tourner le fer dans la plaie, Charlesbourg a ajouté 9 points en 6ème pour mettre la partie hors de portée pour les receveurs. Mathieu Deschenes s’est distingué au monticule en enregistrant un blanchissage sur 6 manches de jeu. Il a aussi retiré 4 joueurs sur des prises. Jean-Félix Gagnon était le partant pour Gatineau, mais n’a pas su faire le travail lors de ces 2/3 de manches. Gatineau a accordé un total de 13 coups sûrs, mais les deux équipes n’ont fait aucune erreur. Bref, c’est une victoire convaincante de Charlesbourg par la marque de 14-0.

D2 Charlesbourg vs D2 Gatineau (match #2)

La deuxième rencontre du programme double est une partie à oublier pour les lanceurs. Ils ont accordé un total de 25 coups sûrs dans ce festival offensif. Dès la première manche, Gatineau inscrit 4 points grâce à 3 coups sûrs et 3 buts sur balle. Ils en rajoutent de même avec 5 points lors de la 3ème manche pour établir le pointage à 9-2 en faveur de Gatineau. Jackson McSorley était le partant pour Gatineau. Il a lancé 4 manches et a accordé 5 points sur 8 coups sûrs. Néanmoins, Charlesbourg n’a jamais baissé les bras. Ils ont enregistré 7 points en 5ème manche, grâce à 7 coups sûrs, dont 3 doubles. Tous ces exploits ne finissent pas maintenant, ils ont aussi ajouté 3 points au tableau pour porter la marque à 12-11 pour Charlesbourg. Samuel Hernandez a commencé à titre de lanceur partant pour Charlesbourg, mais c’est plutôt Karel Boissonneault qui récolte la victoire en accordant seulement 2 coups sûrs et en retirant 3 frappeurs sur des prises. Charlesbourg se sauve alors avec une autre victoire par la marque de 13-12. C’est Alexandre Dionne qui s’est fait le plus remarqué en frappant 3 coups sûrs et en produisant 3 points, le plus haut total de son équipe.

D1 Mauricie vs D2 Rivière du Loup (match #1)

Même si Rivière du Loup a inscrit 2 points lors de la première manche, ils ont eu de la difficulté à arrêter la puissante attaque de la Mauricie. Dès le début de la 2ème manche, la Mauricie reprend le contrôle de la partie en produisant 6 points, dont quelques-uns grâce à 4 buts sur balles. Samuel Boudreau était le lanceur partant pour la Mauricie, et il a obtenu la victoire en lançant 5 manches complètes et en accordant les 2 seuls points pour Rivière du Loup. Du côté des receveurs, c’est Loïc St-Laurent qui a commencé au monticule. Malgré avoir accordé 2 seulement 2 coups sûrs, 7 joueurs de la Mauricie ont croisé le marbre lorsqu’il était au monticule. On lui crédite la défaite. Les visiteurs ont ajouté 2 points en 6ème manche pour confirmer la victoire des siens de 10-2. Hugues Marineau a mené son équipe à l’offensive en produisant 3 points sur 3 coups sûrs.

D1 Mauricie vs D2 Rivière du Loup (match #2)

Rivière du Loup s’est réveillé lors de ce deuxième duel en inscrivant 7 points en 3ème manche grâce aux doubles de Cédric Caron et Xavier McNicoll-Belzile. Par contre, il ne faut pas prendre la victoire comme étant acquise. Effectivement, Rivière du Loup ont inscrit 5 points en 2 manches pour porter le pointage à 7-6, toujours pour Rivière du Loup. C’est une rare fois ou une partie se termine en 9ème manche, mais la Mauricie a puisé au fond de leur réserve afin de produire 3 points en fin de rencontre. Hugues Marineau, lanceur de relève, est venu aider le partant Raphael Boudreau. Il s’est fait ensuite créditer la victoire. Bref, c’est une autre victoire pour la Mauricie par la marque de 10-7.

D1 Rive-Sud vs D1 LLL (match #1)

Le 3L a décidé d’envoyer Alexis Dubeau comme partant, tandis que la Rive-Sud a envoyé Matis Brochu au monticule en début de rencontre. On pouvait s’attendre à un bon duel de lanceur, mais aussi un bon duel offensif, les deux équipes connaissaient une bonne saison jusqu’à maintenant. Le 3L a inscrit rapidement 2 points au pointage lors de la première manche. Par contre, les visiteurs se sont vite rattrapés, ils ont produit 3 points dès la 2ème manche. En fin de 7ème chance, c’était la dernière chance pour le 3L de renverser le pointage en leur faveur. Grâce à 3 coups sûrs, dont un simple de Félix D’arcy, c’était maintenant égal entre les deux formations. Malheureusement, une erreur du champ centre a fait avancer automatiquement le coureur et du coup, cette situation a fait gagner le 3L par la marque de 4-3. Luka Andrew, se sauve également avec la victoire en tant que lanceur de relève. Il n’a accordé aucun point en 2 manches et 2/3 de travail.

D1 Rive-Sud vs D1 LLL (match #2)

Après une dure défaite pour la Rive-Sud lors du premier match, elle ne veut pas laisser filer le deuxième. La Rive-Sud envoie Thomas Sansregret au monticule tandis que le 3L envoie Ricardo Pilon-Garcia en début de rencontre. Aucun des deux partants n’a été crédité de la victoire, les deux équipes ont inscrit 3 points en 4ème manche après un ballon sacrifice de Santiago Sanchez. Le pointage était désormais à 4-3 en faveur de la Rive-Sud. Même après l’expulsion de l’entraineur-chef du 3L, les équipes n’ont pas cessé leur production offensive. Les deux formations enregistrent tour à tour 2 points pour établir le pointage à 7-5, toujours en faveur de la Rive-Sud. On sentait déjà la pression du 3L qui voulait venger l’expulsion de leur entraineur. En fin de 6ème manche, après un double-jeu, le 3L réussissent tout de même à frapper 3 coups sûrs qui font produire 3 points. Mathéo Lafontaine-Trottier est venu finir le travail et a récolté la victoire dans cette fin de partie in extremis. En 1 manche et 2/3 de travail, il n’a accordé aucun coup sûr et aucun point.


Pour connaître tous les détails sur la ligue Midget AAA, suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Facebook

Twitter

Social